Monday, January 18, 2016

Haiti-Élections :Des organisations de la société civile disent non à l’observation des élections du 24 janvier

De g. à d. Marie France Joachim, Joseph Maxime Rony, Marie Yolène Gilles…
Plusieurs organisations de la société civile ont, dans une conférence de presse donnée ce lundi 18 janvier 2016, à Port-au-Prince, déclaré qu’elles ne vont pas observer les élections prévues pour le 24 janvier 2016.
« Ces organisations portent à la connaissance de tous et de toutes qu’elles n’observeront pas la consultation programmée le 24 janvier 2016 que le CEP veut faire passer pour des élections », a déclaré les représentants de ces organisations dans un document remis aux journalistes après la conférence de presse.
La responsable de programme au sein du RNDDH, Marie Yolène Gilles en a profité pour dénoncer ces élections que le CEP organise au profit d’un seul candidat à la présidence. « Les droits civils et politiques du peuple haïtien doivent être respectés », a-t-elle ajouté.
Pour sa part, la coordonnatrice de la Solidarité de la femme haïtienne (SOFA), Marie-France Joachim a rappelé que l’institution électorale n’a pas pris en compte les recommandations de la Commission d’évaluation électorale indépendante (CEEI).
Ce faisant, « le CEP continue de violer systématiquement le droit du peuple haïtien », a-t-elle soutenu.
Questionner sur les suites à donner auprès du CEP, le coordonnateur de la Plateforme des organisations de défense des droits humains, Joseph Maxime Rony a précisé que les organisations signataires de ce document vont écrire au CEP afin de l’informer de manière formelle à ce sujet.
Ces organisations de la société civile qui ont décliné l’invitation du CEP sur l’observation des élections sont : Solidarité de la femme haïtienne (SOFA), Conseil national d’observation électorale (CNO), Conseil national des acteurs non étatiques(CONAN), Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Commission épiscopale nationale justice et paix (CE-JILAP) et Plateforme des organisations haïtiennes des droits humains (POHDH).
 Source : Vant bèf info (VBI)
Post a Comment