Wednesday, December 18, 2013

Des avocats américains décident de ne plus avoir leur sommet en République dominicaine.

Version Créole
L’Ordre National des Avocats (NBA), qui est l’association la plus ancienne et qui comprend les plus grands avocats et juges Afro-américains des Etats-Unis, a annoncé, le vendredi 13 décembre 2013, l’annulation d’une conférence annuelle, qui devrait se tenir en mars 2014 en  République dominicaine.


L’Ordre National des Avocats  Afro-américains des Etats-Unis (NBA),
Cette décision a été prise en signe de contestation face à l’arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle qui dénationalise rétroactivement des milliers de citoyens dominicains d’origine haïtienne et ceux nés en République dominicaine à partir de 1929. C’est ce que nous rapporte une dépêche de Haïti Presse Network.

Dans une déclaration signée, la présidente de l’association, Patricia Rosier, a déclaré que le conseil d’administration condamne fermement la décision de la Cour constitutionnelle dominicaine, car elle discrimine et opprime un groupe sur la base de son origine nationale ou la race, violant ainsi les normes internationales en matière de droits de l’homme.

L’association souligne que « la République dominicaine a des antécédents de comportement xénophobe vis à vis des dominicains d’origine haïtienne  en les privant de leurs droits civils et humains. En 1937, le Président dictateur Trujillo  avait ordonné le massacre de Perejil, qui a entraîné la mort de 20.000 à 30.000 Haïtiens en une seule journée. Et aujourd’hui, elle décide de laisser apatrides environ 500.000 personnes d’origine haïtienne et les anciens citoyens de la République dominicaine ».

L’Association nationale des avocats appelle à l’examen immédiat et le retrait de ce jugement discriminatoire des dirigeants dominicains.

Source : Acento.com.do
Version Créole
 
Post a Comment