Sunday, September 27, 2015

Etats-Unis:la tournée historique du Pape touche à sa fin

Par: Herve Gilbert
Pape François avant son décollage
Le Pape François a achevé sa visite historique de six jours ce dimanche soir vers 19h46, heure locale de Philadelphie, dans cette ville située au Nord-est des Etats-Unis, la troisième étape de sa visite. Avant de s'embarquer à bord de l'avion Américain "The Shepherd", il a célébré une grande messe en plein-air où 1,5 million de fidèles y avaient pris part. Le pape François durant cette journée remplie, a également rencontré des victimes d'abus sexuels commis par des prêtres catholiques ainsi qu'une centaine de prisonniers à l'une des prisons de Philadelphie.


Pape François lors de sa grande messe à Philadelphie
Une visite historique en tout point. Une rencontre avec le couple Obama,  un vibrant discours devant le Congrès, une messe célébrée au Madison Square Garden, sa descente au "ground zéro" de Manhattan, ou encore un concert géant à Philadelphie samedi soir. C'est en effet dans cette ville du nord-est des Etats-Unis que le pape François a achevé sa tournée par une messe en plein-air à laquelle avait participé des milliers de fidèles. Cette tournée triomphale du Pape aux Etats-Unis a sans nul doute touché des milliers de coeurs

Les coupables "seront punis"
Un moment rare. "Dieu pleure pour les abus sexuels dont ont été victimes des enfants", a dit le souverain pontife, âgé de 78 ans en rencontrant des victimes d'abus sexuels commis par des membres du clergé catholique.  "Les jeunes doivent être protégés et tous ceux qui sont responsables auront des comptes à rendre".
L'Eglise catholique, a-t-il dit aux victimes, luttera efficacement pour empêcher que de nouveaux abus sexuels soient commis. Les coupables, a-t-il assuré, "seront punis". Selon un document datant de 2012, 100.000 enfants américains pourraient avoir été victimes d'abus sexuels de la part de membres du clergé.
Le pape lors de sa visite dans un centre d'incarcération aux Etats-Unis
Réhabilitation des détenus
Pape François visitant les détenus
Plaçant ce voyage sous le signe du pardon, le souverain pontife s'en est pris au système carcéral qui, selon lui, ne réhabilite pas les détenus. "Cela fait mal de voir les systèmes carcéraux qui ne se préoccupent pas de soigner les blessures, de soulager la peine, d’offrir de nouvelles possibilités", a-t-il martelé.
Le pape, devant le Congrès, avait appelé jeudi les élus américains à abolir la peine de mort, pour permettre la "réhabilitation" à laquelle selon lui tout le monde à droit. Il avait aussi estimé dans le passé que la prison à perpétuité était comme une peine de mort déguisée.
Les valeurs familiales défendues
L'avenue Benjamin Franklin lors de la dernière messe à Phi
ladelphie le 27 Septembre 2015.                                         
Autre valeur défendue par François: la solidarité familiale. Au cour d'un grand show à l'américaine auquel ont notamment participé la reine de la soul Aretha Franklin ou l'acteur Mark Wahlberg, le souverain pontife s'est même livré à un stand-up après jeté ses fiches en l'air. Il a improvisé un discours défendant la liberté de culte mais aussi l'importance de la famille.
Pour lui, la famille est une "usine d'espérance" malgré "les assiettes qui volent" et les "belles-mères", suscitant les rires de l'assistance. "La famille a une citoyenneté qui est divine, sa carte d'identité est donnée par Dieu. C'est la plus belle réalité que Dieu créa", a-t-il conclu. 

Source de référence: AFP

Post a Comment