Thursday, January 16, 2014

La nomination du Cardinal Langlois réduit les pouvoirs du cardinal dominicain López Rodríguez.

Mgr Chibly Langlois
La nomination de Mgr Chibly Langlois non seulement donnera plus de visibilité à Haiti sur la scène mondiale, mais limitera, par la même occasion les fonctions et pouvoirs du cardinal dominicain Nicolás de Jesús López Rodríguez.
Pour le chroniqueur du blog dominicain Hora Cero, Lopez Rodriguez fut désigné cardinal de toute l’ile le 28 juillet 1991 en remplacement du cardinal Octavio Antonio Beras Rojas, décédé en 1990.

Cardinal Nicolás de Jesús López Rodríguez.
Pour plusieurs analystes, la nomination de l’évêque Chibly Langlois à la fonction de Cardinal est un appui public du Vatican au peuple haïtien à un moment où la sentence 168-13 du Tribunal constitutionnel dominicain agit comme facteur de détérioration des relations avec la République dominicaine.
Le Vénézuela, Cuba, les États Unis ainsi que les pays de la Caricom ont publiquement manifesté leur appui à Haiti dans ce conflit.
Le cardinal Lopez Rodriguez est l’un des plus ardents défenseurs de l’Arrêt TC 168-13
Récemment, interrogé sur la reprise des pourparlers entre Haïti et la République dominicaine, le prélat dominicain avait mis le président Medina en garde contre toute initiative pouvant remettre en question l’arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle.
Cette prise de position avait soulevé l’indignation de l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, qui avait alors demandé au pape François de le démettre de ses fonctions.
“L’archevêque de Santo-Domingo soutient, aussi incroyable que cela puisse paraitre, des lois racistes qui privent de la nationalité dominicaine près de 200.000 Dominicains dont le seul crime est d’être les enfants ou les descendants haïtiens”. avait dénoncé le prix Nobel de Littérature.
Post a Comment