Thursday, November 3, 2016

Présidentielle américaine: Hillary Clinton et Donald Trump sont-ils vraiment au coude à coude?

A quatre jours de l'élection, la course semble se resserrer mais certains sondages font le grand-écart..
Donald Trump face à Hillary Clinton lors du second débat 
présidentiel, le 9 octobre 2016.                                                 

Donald Trump compte 5 % d’avance sur Clinton ! Ça, c’est selon le dernier sondage du LA Times/USC Tracking. Non, Hillary Clinton a une marge confortable de 7 %, jure celui de NBC News. Qui croire ? Ni l’un ni l’autre, tacle Sam Wang, expert data de l’université de Princeton. Selon lui, la seule manière scientifique d’analyser ces chiffres, c’est de considérer la moyenne, non pas des études nationales mais celle des sondages régionaux, Etat par Etat, qui correspond à la carte du collège électoral. Et d’après son modèle, qui avait réalisé un sans-faute sur les résultats de 2012 et de 2008, Hillary Clinton reste l’immense favorite, avec 97 % de chance de devenir la prochaine présidente des Etats-Unis.

La carte électorale toujours favorable à Clinton

Dans les choux après les accusations d’une dizaine de femmes et ses mauvaises performances lors des trois débats télévisés, Donald Trump semble pourtant rebondir depuis la réouverture de l’enquête du FBI sur les emails d’Hillary Clinton. La moyenne des sondages nationaux  de Real Clear Politics  a fondu en deux semaines de 7,1 % d’avance pour la démocrate à seulement 1,7 %. Celle du Huffington Post, qui écarte certains sondages aux méthodes et aux échantillons douteux, a beaucoup moins varié, de 7,3 % à 5,8 %.

Au final, on revient encore et toujours à la carte électorale. Les écarts sont tels que tout va se jouer dans les dix Etats les plus serrés. Là, la route de Trump vers une victoire est semée d’embûches et il devrait créer la surprise dans trois ou quatre Etats pour atteindre le chiffre magique de 270 grands électeurs. Selon le statisticien Nate Silver, c’est cependant loin d’être impossible. « Même si les sondages régionaux sont plutôt bons, il suffit que deux ou trois se trompent et Trump peut gagner », analyse-t-il sur le site FiveThirtyEight. Selon son modèle, le candidat républicain a désormais une chance sur trois de l’emporter.

« L’avenir de la république est entre vos mains »

Les deux candidats à la présidentielle américaine 2016
Face à de tels enjeux, les candidats redoublent leurs efforts et leurs attaques. Selon le républicain, l’élection de sa rivale pourrait provoquer « une crise constitutionnelle sans précédent » si elle était inculpée après l’élection, voire « une Troisième Guerre mondiale » si elle mettait en place une zone d’exclusion aérienne en Syrie. La démocrate, elle, a demandé à ses supporteurs « d’imaginer Donald Trump avec le doigt sur le bouton nucléaire ». Même Barack Obama joue de l’hyperbole, lançant aux Américains : « Le sort de la république est entre vos mains ». Allez, plus que quatre jours jusqu’à l’élection pour être fixé…
Mots-clés :

* Philippe Berry
Post a Comment