Saturday, December 13, 2014

L’ancien président Bill Clinton défend le Premier Ministre Laurent Lamothe

Version originale anglaise
La tentative pour forcer le Premier ministre haïtien Laurent Lamothe de se démettre de ses fonctions pourrait détruire les progrès qu’ Haïti a réalisés  au cours des quatre dernières années, a déclaré jeudi l'ancien président Bill Clinton dans une interview exclusive accordée au Miami  Herald.

“Il a fait un très bon travail ", a déclaré Clinton en marge d’un sommet  d’une journée  sur l’avenir des Amériques à l'Université de Miami. "La seule chose qu’ Haïti ne veut pas est sortir de ce processus, en disant « Ok, nous avons eu quatre grandes années, nous avons grandi comme un fou si vous pensez que nous allons tout jeter et  revenir aux anciennes méthodes, cela ne sera pas bon pour le pays. "

Clinton, qui a servi comme envoyé spécial de l'ONU pour Haïti après le tremblement dévastateur du 12 janvier 2010, reste encore la personne la plus importante qui peut contrebalancer  une série de recommandations de grande portée faites par la commission présidentielle appelant à la démission de Lamothe et d’autres officiels importants du gouvernement, y compris les principaux membres du conseil électoral provisoire, pour apaiser la montée des tensions politiques en Haïti.

La commission consultative présidentielle
Me Gérard Gourgues, Mgr Patrick Aris, M. Evans Paul, Pasteur Chavannes Jeune, Odette Roy FombrunM. Paul Loulou Chéry, Mme , M. Gabriel Fortuné, M. Réginald Boulos, M. Rony Mondestin, M. Charles Suffra, Mgr Ogé Beauvoir.      
La commission, composée de 11 membres respectés de la société haïtienne, nommée par le président Michel Martelly, a publié ses recommandations cette semaine. Martelly devrait s’adresser à la nation ce  vendredi pour dire s’il va se débarasser  ou non de Lamothe, son ami et confident.
"Aucune expérience antérieure que j’ai effectuée en Haïti n’a jamais  été exempte de complications politiques; c’est un pays compliqué ", a déclaré Clinton, défendant Lamothe, qui est devenu Premier ministre en mai 2012.
C’est le gouvernement le plus cohérent et le plus décisif avec lequel j’ai travaillé sur un large éventail de questions. Et je pense que si vous regardez le volume des investissements qu’ils ont attiré, des hôtels à l’énergie propre aux soins de santé, vous devez vous demander : pourquoi tout cela s’est produit ? “, a-t-il ajouté.
Laurent Lamothe
Les partisans de Lamothe  disent qu'il est la cible de groupes d'intérêts spéciaux qui ne tolèrent  pas  bien  sa politique visant à traquer d’importants trafiquants de drogue.

"Il n'a jamais fait partie du problème et fera toujours partie de la solution", a déclaré  Michel Brunache, le porte-parole de  Lamothe au Miami  Herald.

Les opposants, cependant, sont en désaccord, arguant que Lamothe n'a pas effectué une gestion financière saine. Ils disent que lui et Martelly ont intentionnellement retardé les élections pour permettre à ce dernier de diriger par décret en Janvier, ce qui facilitera la candidature de Lamothe à la présidence.

Clinton a déclaré que le destin politique de Lamothe ne dépend pas de lui. Mais si jamais il prendrait une décision, a-t-il dit, il le ferait d’une manière qui permettrait à Haïti de maintenir ses portes ouvertes et de garder les gens désireux de faire partie de l’avenir d’Haïti”.

«Ils doivent comprendre que la confiance des autres personnes, le soutien d'autres personnes et la participation d'autres personnes ne sont pas d'une durée illimitée , dit-il. «Nous sommes passés par plusieurs gouvernements de  plusieurs orientations. J’ai  vu des changements se produire, j’étais tombé d’accord  avec certains , en désaccord avec d’autres. Mais après tout le monde, vous pouvez encore voir une voie à suivre pour bâtir un pays ".


Texte traduit de la version originale anglaise écrite par: Jacqueline Charles de Miami Herald  

Post a Comment