Saturday, April 15, 2017

La guerre presqu’imminente : les Nord-Coréens évacuent leur capitale !

La marine américaine envoie des navires vers la péninsule coréenne
Moins de quarante-huit heures après le  bombardement d’une base militaire syrienne en represailles à une possible attaque chimique, les Etats-Unis ont déployé un porte-avions et sa flotte vers la péninsule coréenne, a annoncé samedi 8 avril, le porte-parole du commandement américain dans le Pacifique.

"Le commandement américain dans le Pacifique a ordonné au groupe aéronaval déployé autour du porte-avions USS 'Carl Vinson' d'être à disposition et présent dans l'ouest du Pacifique, et ce, par mesure de précaution", a déclaré son porte-parole, le commandant Dave Benham. "La menace numéro un dans la région reste la  Corée du Nord , en raison de son programme de missiles irresponsable, déstabilisateur et imprudent, et de la poursuite [de ses recherches] en vue de disposer d'armes nucléaires", a-t-il ajouté.

Pyongyang (à droite), le leader de
la Corée du Nord.                        
Le leader de la Corée du Nord aurait donné l'ordre d'évacuer 25 % de la capitale nord-coréenne. Cela veut dire que 600.000 personnes sont sommées manu militari de quitter leurs foyers. Les experts croient que c'est lié à la tension accrue dans le relationnel avec les Etats-Unis. Selon nos sources confidentielles, il n'y aurait pas assez de places disponibles dans les abris pour protéger tous les habitants de Pyongyang. L'évacuation aurait débuté par les prisons et les foyers.


Cliquer pour agrandir l'infographie
Selon les médias internationaux, le groupe aéronaval américain croisant le long de la côté nord-coréenne aurait été renforcé par un sous-marin nucléaire d'attaque du projet «Ohio» portant 154 missiles de croisière « Tomahawk ». Selon les médias locaux, ce bâtiment doit mouiller en Corée du Sud le 18 avril prochain.

En même temps, les sources sud-coréennes informent que la Corée du Nord avait lancé dernièrement une vaste opération médiatique appelée « derniers adieux » : les citoyens font leurs adieux aux membres de leurs familles, à leurs équipes de travail, à leurs maisons, etc. Mais il est interdit de prononcer ce genre de formule en s'adressant au parti communiste au pouvoir et aux services de sécurité.

Pendant le week-end, les périodiques chinois ont rapporté que des troupes annexes et des médecins auraient été dirigés par les autorités chinoises pour parer à toute situation imprévisible. Les médias chinois ont divulgué une photo sur laquelle on voit de multiples trains militaires faisant la queue sur la voie ferroviaire en direction de la Corée du Nord, à une distance de 200 miles de la frontière.

Le sous-marin Ohio rejoindra le groupe aéronaval amé
ricain dans la péninsule coréenne ce weekend.           
150.000 soldats chinois auraient été mobilisés en attendant l'afflux des réfugiés nord-coréens, désireux d'échapper aux frappes américaines.

Il est à rappeler que la Corée du Nord a qualifié l'attaque perpétrée par Donald Trump contre la Syrie d'inacceptable la jugeant être un acte « d' agression gratuit et intolérable ».


Exercices de lancement de missiles en Corée du Nord
(Photographie d'illustration)
Cependant, les autorités chinoises ont démenti la mobilisation de leurs 150.000 effectifs humains. L'expert international de « Pravda.ru » Aydyn Mekhtiyev, membre correspondant du Centre d'études diplomatiques et stratégiques de Paris, a déclaré que la montée aux extrêmes pourrait s'opérer le 15 avril prochain, le jour annoncé du test du missile balistique nord-coréen. A son tour, un professeur- orientologue russe, Andre Lankov vient de déclarer que la riposte nord-coréenne pourrait atteindre 25 millions de citoyens sud-coréens à Séoul se trouvant dans la région limitrophe par rapport à la frontière. « Dans ce cas-là une nouvelle guerre des deux Corées devient inéluctable », estime-t-il. En même temps, l'expert militaire de Pravda.ru Igor Korotchenko n'exclut pas l'usage de l'arme nucléaire si les Etats-Unis tirent une salve de 600 missiles de croisière que le système anti-aérien du pays en question ne saurait bloquer.

Sources : France24, Le Figaro

Post a Comment