Wednesday, March 8, 2017

Des soupçons planent sur les causes de la mort de l’ancien président d'Haïti

Les causes de la mort de René Préval sont mises en soupçons
L’annonce de la mort subite de René Préval ce vendredi 3 mars a fait suivre un flot d’hommages et de témoignages dans les médias et sur les réseaux sociaux. Certains l’adulent pour avoir été  le seul président qui a réussi deux mandats dans l’histoire d’Haïti, d’autres  fustigent son laxisme et son libéralisme.
Tandis que le pays se receuille calmement en six jours de deuil national décrété par la présidence - et la famille du défunt en train de préparer les funérailles nationales programmées pour le samedi 11 mars, la question «Et si la mort de Préval n'était pas si simple », tombe comme un couperet en ce début de semaine sur la plateforme en ligne Ayibopost. Et la mort de l’ancien président de la République est aussitôt remise en question au point que le doute s’empare des dirigeants au plus haut sommet de l’Etat.
Car, si dans un premier temps des sources ont évoqué, pour cause, un accident cardio-vasculaire, « des informations non confirmées circulant autour de la mort de l’ancien Président René G. Préval privilégient une thèse d’empoisonnement ». Le sénateur Jean Renel Sénatus, président de la commission Justice, Sécurité du sénat, se fait l’écho de cette rumeur quand il écrit au ministre de la justice ce mardi 7 février.
Dans sa lettre au ton cordial, il demande à Camille Junior Edouard « d’instruire le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince de diligenter une enquête dans l’espèce, s’adresser aux responsables de l’Institut Medio Légal (IML) pour  que le cadavre soit autopsié avant les funérailles de l’ex-président et que rapport circonstancié lui soit copié en toute célérité. »
Jean Renel Sénatus justifie sa démarche par le « principe que l’Etat a le monopole des enquêtes, poursuites de la répression légale et compte tenu de promouvoir l’harmonie de tous les éléments de la société, se référant aussi à l’article 34 du code d’instruction criminelle en vigueur ».
Pourtant, déjà « l'autopsie médico-légal de l'ex président René Préval a  eu lieu ce mardi à la requête de son épouse », a annoncé sur Twitter, Frantz Duval, rédacteur en chef du quotidien le Nouvelliste.
René Préval et son épouse Elisabeth (D)
Sous le choc, Elisabeth Delatour a confié le même vendredi à la presse que René Préval  était « d’excellente humeur »et qu’elle lui a parlé trois fois dans la journée. Mais elle n’était pas à la maison avec son mari au moment de l’AVC.
L'une des rares personnes a avoir passé avec  René Préval « [s]es dernières heures sur terre » peu avant sa mort est le député Jerry Tardieu. Il l’a spontanément raconté dans un article publié dans Le Nouvelliste en ces termes : « Pendant deux heures, autour des expressos que nous servait à répétition la sympathique Rose, nous allons échanger dans la bonne humeur et la plus parfaite convivialité. Serein, calme, détendu, l’ex-président Préval pétait la grande forme. Fidèle à son côté blagueur, de temps à autre, il refilait des calembours trempés d’humour dont lui seul a le secret. Absolument rien ne laissait imaginer qu’il allait rendre l’âme cinq minutes après m’avoir raccompagné à mon véhicule vers 11 heures du matin. »
Source : LoopHaiti.com
Post a Comment