Friday, June 21, 2013

SOS d'Ottawa pour l'hôpital Saint-Anto​ine


Salut les copains,
par:Eddy Cavé eddycave@hotmail.com
Donnant suite à une demande de Conceptia Pamphile qui, de concert avec la directrice médicale Lise-Marie Déjean, dont elle est la directrice adjointe,  veut célébrer avec éclat les 90 ans de l'Hôpital Saint-Antoine le 6 juillet prochain, j'ai commencé à rédiger un court texte qui doit paraître à cette date. Je leur ai toutefois proposé le projet de plus grande envergure d'un vrai livre qui pourrait avoir un titre du genre : L'hôpital de Jérémie, son histoire, ses visages, ses problèmes.


Je leur ai suggéré de désigner Année de l'hôpital de Jérémie la période de 12 mois commençant le 6 juillet 2013 et d'organiser pendant toute l'année des activités de collecte de fonds, de sensibilisation de l'opinion sur les questions de santé, de promotion d'un mode de vie sain, de mobilisation des ressources humaines et financières susceptibles de faire de cet hôpital un bien propre des Grand'Anselais. Nous ne pouvons pas laisser l'hôpital où nous sommes nés ou qui nous a vus naître à la charge de l'État qui, de toute façon, n'en a cure. C'est dans cet esprit que j'ai entrepris ces derniers jours l'initiative de constituer un noyau dur à partir duquel des Grand'Anselais qui ont fait la preuve de leur attachement à leur coin de pays pourront  contribuer au tournant que notre hôpital est en train de prendre avec sa nouvelle administration.

Pour l'instant, je vois ce livre comme un collectif dont je dirigerais la publication. Il comporterait un premier  texte rédigé par moi-même;  la contribution des divers auteurs disposés à participer au projet; une section de photographies illustrant l’histoire de l'institution; un chapitre de courts témoignages et anecdotiques d'anciens patients, membres du personnel ou de tiers ayant quelque chose d'intéressant ou d'utile à dire sur le sujet.

Étant donné qu'il n'y a aucun budget prévu à cette fin, le projet devra s'autofinancer. J'envisage pour cela une stratégie en quatre volets :
i)  la recherche de commanditaires qui recevront en contrepartie un encart publicitaire (carte d'affaires, demi-page, page complète ou une partie de la couverture arrière selon le montant versé). Naturellement, on ne mettra pas deux concurrents en présence et nous ne ferons la publicité d'aucun produit réputé nocif pour la santé (bière, rhum, cigarette, etc.)

ii) la recherche de partenaires (organismes privés, publics, internationaux; une banque, une compagnie de transport, de transfert de fonds, de téléphone, etc.);

iii) les sollicitations individuelles (il y aura une liste des donateurs ayant versé un minimum de 50 $ ou de 100 $ par exemple).

iv) des souscriptions avant-publication pour des exemplaires de luxe, qui seront numérotés.

L'idée est d'avoir tout de suite les fonds nécessaires pour commencer à engager et à mettre en branle les sous-traitants (concepteurs, graphistes, infographes, imprimeurs).

J'attends une procuration en bonne et due forme des dirigeants de l'Hôpital pour me mettre au travail. Dans l'intervalle,  je lance cette bouteille à la mer en sollicitant de vous des textes, des images et/ou la promesse d'une contribution financière.

Je tiens  précise que la présente note est un simple départ et qu'elle se veut très inclusive. Sauf qu'il faut commencer quelque part. Je souhaite créer en cours de rote une impulsion telle que tout le monde voudra sauter dans le train en marche et qu'arrivés à la destination finale, il ne restera plus un seul siège vide.

Merci de communiquer ce message aux éventuels collaborateurs et supporteurs que je n'ai pas encore dans mon carnet d'adresses. Je pense notamment à  mes amis Jean-Robert Charlot, Jean-Claude Tabuteau, Frantz Bazile, André Louis, Jean-Claude Bourdeau, Serge Bontemps, Jean-Claude Jacob, Yolaine Azor, Marie-Claude Saint-Jean, Dougé Barthelmy et aux autres membres de l'Association des médecins haïtiens de l’étranger qui, j'en suis certain, apporteront une participation intégrale au projet.

À bientôt donc,

Eddy

 


Post a Comment