Thursday, January 17, 2008

Il ya dix ans, Ansy Derose nous a laissés

Documentaire Audio/Vidéo
17 Janvier 1998 -17 Janvier 2008
Il y a dix ans, Ansy Dérose nous a laissés!
A l'occasion du dixième anniversaire de la mort de notre centurion de la  chanson haitienne,  Ansy Derose , Haiti d'Outre-Mer se propose de remonter le temps en vue de vous présenter une brève biographie de cette grande icône haitienne et  présente deux de ses vidéos en hommage à sa mémoire. Ces vidéos-clip sont une exclusivité de Haiti Connexion Network.
Ansy Derose : vocaliste, virtuose, musicien, parolier, compositeur, professeur, peintre.  Ce virtuose, ce talent remarquable , autant  de caractéristiques  qui ont façonné la dimension pluridimensionnelle  de cet homme dont le nom occupe surtout l'espace et le temps de la chanson  haitienne contemporaine .
Il y a dix ans mourut un homme qui nous a laissés pas mal de chansons  ... Il y a  dix ans partit notre Charles Aznavour d'Haiti ... En effet,  Ansy Derose a su peindre la réalité de  notre terroir  à travers ses chansons imagées et comme un avant garde il  a essayé de nous prévenir afin de mieux corriger le tir. Dommage Ansy ! tu es parti un peu trop tôt ... mais tes chansons satiriques  resteront toujours comme notre " flè soley";. Herve Gilbert.
Brève biographie de  Ansy Derose 

Arntz (Ansy) est né à Port-au-Prince en 1934, issu d'une classe moyenne urbaine soudée aux vertus traditionnelles  telles :le culte de la famille , la réussite dans le labeur et la persévérance. Ayant connu une enfance humble, sous la férule d'un père éducateur, lequel en l'absence  d'une mère lui inculqua  le sens du devoir.
Elevé dans une certaine privation, très jeune il a vite compris qu'il lui fallait  doubler  de détermination pour se créer une place au soleil. Dès l'adolescence, il s'est rendu compte de ses capacités multiples dont la musique qui devint  son premier amour mais aussi la poésie et la peinture. Malgré tout ça, il décida  de s'initier dans d'autres disciplines, grâce à son don de« touche à tout ». D'où la maitrise de l'archictecture, du génie mécanique , du dessin industriel, de la menuiserie, et de la chanson  qu'il jeta son dévolu....

altGrâce à la formation  de Madame Elisabeth Mahy, une institutrice française d'orientation classique ; il apprit les premières techniques vocales au début des années 60. Ayant eu très jeune à cotoyer les : Guy Durosier, Edner Guignard, Raoul Guillaume et Michel Degrottes avec lequel il travailla et collabora de plus près.
Artiste épanoui, il s'attela à se doter d'une formation professionnelle en s'inscrivant à J.B Damier d'où il sortit lauréat. Subséquemment il fut appelé à enseigner à cet établissment  où il était  aussi jeune que ses élèves. On le trouva par la suite au sein de l`Orchestre Raoul Guillaume où il perça avec ce tube « 40 en haut /40 en bas » .Ansy Dérose a toujours pensé que son  émancipation mentale et intellectuelle devait aller de pair avec son développement physique.  Il s'adonna également à la culture physique ; ce  qui lui fit un géant robuste d'une haute stature.. . Après il s'envola pour l'Allemagne où il entreprit des études avancées sur les techniques, parallèlement il porta son art à un autre palier pour être diplomé de la « Music Hoch Shule ». En Europe, il s'adonna à l'interprétation des oeuvres  de : Shubert, Shuman, Beethoven etc ... Au pays de Goethe, il sortit lauréat  d'un concours de chansons . 
                                                                                                                                                     

Après avoir bouclé ses études  en génie mécanique; il eut l'insigne honneur d'enseigner cette discipline aux jeunes techniciens allemands. Après les randonnées en Allemagne, il fit surface un peu partout , il se fit accompagner par le grand orchestre Paul Mauriat, Aux Etats-Unis  (Chicago ) il connut  une période  de réussite avec le concours du « conservatory of Chicago » qui lui donna  la chance de se faire connaitre aux public étasunien. Malgré des offres, Ansy n'hésita pas de rentrer au bercail. Dès son retour de l'étranger, il réintégra le personnel éducatif de J.B Damier où il devint quelques temps après, le directeur pendant plus de deux décades à la formation de plusieurs générations  de techniciens haitiens.

     
On le  retrouva au lycée Firmin comme professeur de dessin industriel  et technique. En 1974 ,en Israel, on le trouva sous les auspices de l'OEA pour la formation  des enseignants de l'Amérique Latine. Entretemps, il était devenu un peintre accompliexposant ses oeuvres partout à travers le monde.
altAyant été un artiste déja doué,  il a fleuri la musique populaire haitienne de quelques de ses pétales :Panno kay nan bwad chenn,Thérèse (version française),yoyo, grann vantan, Marie Madeleine,algun canto et Maria qui obtint le troisième prix du festival de Mexique en 1969. Il eut après à conquérir les Antilles françaises, la  République Dominicaine qui s'entichèrent de ses chansons. A  partir de là il aura à occuper les devants de la scène avec sa fameuse chanson  « Quo vadis terra » qui devint définitivement  son déclenchement...

                                                                         

Le public avisé fit part toujours de sa révérence en se rendant massivement aux récitals traditionnels d' Ansy Derose  soit aux Rex Theâtre, soit aux Etats-Unis, en Europe où dans les Caraibes.
Le succès de ses compositions à portée éducative sociale et politique a définitivement fait de lui le centurion de la chanson haitienne. Les chansons de Arntz Derose  vont au delà des mélodies et des mots. Les oeuvres d'Ansy Derose sont profondément imprégnées de misticisme et de force comme pour convaincre que l'art doit élever l'homme à la dimension supérieure à celle de chansons de variétés. Ansy ! tu n'es pas mort, tes chansons sont encore vivantes en nous .
En ce dixième anniversaire de ton départ, le staff de Haiti Connexion Network souhaite que ta veuve  Yole puisse sortir un Compas disque  qui regroupe les cinq strophes de l'hymne national que tu as chantées en créole aux milliers haitiens éparpillés qui pour la plupart  l'ignorent encore. Les fonds collectés avec la vente de ce disque pourraient bien servir à une fondation Ansy Derose parce  que, toi, Ansy tu as toujours lutté  pour que l'artiste haitien trouve sa place  au firmament des étoiles .

par :Herve Gilbert hergil55@aol.com
Source de référence:  Ed Rainier Sainvil  dans Tambours frappés Haitiens Campés
Ecoutez : RADI O HAITI CONNEXION EN DIRECT pour mieux connaitre la culture haitienne

Post a Comment